La théorie de la relativité nous commande l'abandon définitif de tout cadre, de toute armature de référence, à laquelle nous pourrions nous raccrocher et où nous pourrions nous situer.

Cette renonciation à la donnée d'un repère absolu nous plonge dans le relatif le plus total et justifie pleinement le nom de « relativité » donné à la théorie.
Relativité, encore : la même théorie reconnaît à chaque observateur potentiel, situé ailleurs, vivant à une autre époque, se déplaçant par rapport à nous, peu importe, le droit d'agir comme nous, en faisant sa physique par rapport à l'endroit où il se trouve lui-même, en rapportant ses mesures à son propre repère, en se constituant à son tour comme origine de ces mesures.
La théorie de la relativité érige ce droit en principe - chacun est autorisé à tenir son propre langage - en énonçant qu'aucun observateur n'est « privilégié », qu'aucun ne peut se targuer d'être le point de référence universel.
Et elle se fonde sur ce principe pour se construire.