Cinq cents ans avant Christophe Colomb, les vikings, peuple de conquérants et de navigateurs hors pair qui ne disposaient pas de boussoles, ont posé le pied sur le sol de l’Amérique.

Cet exploit est l’oeuvre du clan d’Erik le Rouge, célèbre explorateur.
En quête de nouveaux territoires, Thorvald, son père prend la mer à l’Ouest, et découvre l’Islande.
Une génération plus tard, Erik le Rouge est le premier à mettre le cap sur ce qu’il nommera le Groenland.
C’est son fils Leifr qui aurait découvert l’Amérique, en débarquant à Terre-Neuve.