Un temple de 12.000 ans, qui est l'objet de fouilles en Turquie, a donné lieu à la réouverture du dossier historique concernant la période du néolithique que l’on croyait close et semble appartenir à une plus grande civilisation, jusqu'alors inconnue, qui est en train d'être découverte.

Cinq millénaires nous séparent de la naissance de l'Egypte ancienne vers - 3100 av JC.
Ajouter encore cinq millénaires et nous sommes en -8100, ajouter un autre millénaire et demi, et nous avons la date de Göbekli Tepe, située dans les hautes terres de la Turquie près des frontières irakienne et syrienne, voilà l’endroit précis où cette civilisation encore inconnue a été construite.
Sur le plan archéologique, classé comme un site du Néolithique précéramique, (une période située entre 9600-7300 av JC), le plus ancien temple du monde se trouve dans la première partie de cette époque et jusqu'à présent, il a été datée au carbone à 9500 av JC.
C'est le laps de temps où la civilisation de Platon connu sous le nom Atlantis aurait disparu.
Ainsi il a été construit 5000 ans avant l'avènement de ce que beaucoup considèrent comme la «civilisation la plus ancienne", Sumer, pas très loin au sud de Göbekli Tepe que l'on descend par l'Euphrate, laissant les hauts plateaux des montagnes du Taurus en Turquie.